Dimanche 14 novembre 2010 à 1:25






J'ai perdu.
La solitude ne réussit pas aux gens seuls.

Avec ça je suis complètement perdu.
Je ne sais pas ce que je veux vraiment.
Je ne sais pas ce dont j'ai besoin.

C'est une spirale sans fin.
Quand je fais un minimum de choses, quand je vois un minimum de gens, en coup de vent, tout de suite après c'est encore pire. J'aime pas les gens en nombre. J'aime pas les hypocrites. J'aime pas les mensonges. J'aime pas les troupeaux.
Je suis vraiment pas heureux. Je suis pas bien. Je suis pas moi.
Je veux pas de tout ça, ce que la société française propose. Ce n'est pas moi, ce n'est pas mon monde. J'étouffe. J'ai peur. Je souffre. Où est passée la vérité?

Je sais qu'il y a des choses en moi. Je les ressens. Une force qui ne demande qu'à exploser pour exister.
Mais je n'y arrive pas. Tout me renferme, m'enterre et me lie à ces choses que je n'ai pas choisies.
Tout est noué. Je ne veux pas repasser par le passé pour trouver la clé. Je ne peux pas. Eux non plus.

Je suis parti et je ne pense pas les regretter un jour, malgré tout ça.
Parce que le passé là bas est partout. Je n'aurai jamais pu être moi là bas.
Ici je pourrai, un peu. A leur façon.

Je pensais depuis toujours savoir qui je suis.
Mais j'ai des doutes à présent.
J'ai vu des gens à la télé qui aimaient leur travail. Ils n'avaient aucune raison de mentir, donc je suppose que ça existe. Ma mère me disait "Mais personne aime travailler". Alors qui croire. Pourquoi ne pas mener une vie dans laquelle on se sent bien. Pourquoi c'est interdit. Pourquoi c'est compliqué. Je veux partir, ne pas rester.
Je voudrai fuir, encore, mais je suis déjà en fugue. C'est comme cette envie d'en finir parfois, alors que je n'ai pas encore vécu.

J'ai beau y tourner dans tous les sens, on dirait qu'on est obligés de travailler. En plus, c'est marrant, parce qu'il y a des choses que j'aurai préféré faire, mais je ne peux pas, a cause de mon handicap. C'est comme cette envie de parcourir le monde. Réveille toi, je peux pas. Alors je fais quoi. J'en fais quoi des mes envies. J'en fais quoi de ma vie.

C'est assez étrange, cette sensation d'être seul à. Tout ça.

Je me sens bien dans la nature. Près d'un ruisseau, marcher dans l'herbe, entre les arbres, écouter les oiseaux, sentir l'air sur ma peau. Tout semble plus simple. Et complet. Il y a des questions, il y a des réponses. Il y a des infinis, et des complexes. Mais tout cela à un sens. Une raison d'être. Une beauté naturelle et saine.

Il y a des nus dans ma tête. Des formes et des courbes dans une tempête de sentiments.

Maintenant deux soirs de suite que j'entends mes voisins. J'ai horreur de ça, être emmerdé par des voisins sans gêne. Je sais pas ce qu'ils font. Alors ça y est on est samedi soir alors on s'invite, on se met une race et dimanche on dort jusqu'à 13h. Ouais youpi trop cool. Lundi on se racontera ce qu'on a fait le week end. On oubliera pas de noter scrupuleusement la quantité ingurgitées. Mais merde, un peu de fantaisie quoi. Un peu d'originalité. Pourquoi j'ai pas des voisins qui organisent des gang bang dans leur appart ? Pourquoi ils ne se font pas des soirées SM ? Je sais pas moi! Ah bah nan on boit un verre, hi hi hi, gna gna gna, on remet ça le week end prochain ! Ah ouais trooop. Pff. Merde. Chiotte. Nul.

Je regarde des blogs SM, de nymphos et j'en passe. Je trouve que c'est interessant. Ressentir, ressentir. S'exploser le coeur d'émotions, de sentiments. Quoi de plus normal. Je ne suis pas pratiquant, mais cela ne me dérange absolument pas, bien au contraire. J'aimerai tellement connaitre ces gens. Libres de ressentir.

On a beaucoup foiré côté famille. J'ai complètement merdé côté sentiments.


Hier dans Thalassa:
Le vieux con avec sa tête de..
"S'ils veulent vivre comme ça ben tant mieux, moi je veux vivre comme je suis et puis voilà. Donc on s'mélange pas.
- Et pourquoi ce mélange vous gênerait ?
- Oh, un petit peu de pudeur, pudeur vis à vis de mes enfants qui sont là, donc j'ai pas envie de... on donne des valeurs, des éducations, donc euh j'ai pas envie de m'exhiber comme ça. Après euh, j'préfère que mes enfants aient leur point de vue après, qu'ils portent leurs propres jugements, mais j'ai pas envie que ce soit les autres qui influent sur les jugements que je pourrais leur donner, et les valeurs que je pourrai leurs apporter moi!"
   -> Il écarte ses enfants des naturistes pour qu'ils aient leur propre point de vue. Laisse moi rire.

Le naturiste.
"Nous on aime tout le monde parce que par définition un textile peut devenir un naturiste, mais euh, rarement un naturiste deviendra un textile, c'est la différence! (rire). Une fois que tout naturiste a gouté à cet art de vivre, c'est un pas qui ne se fait jamais en arrière hein.."

Tu m'étonnes.. Bref, j'ai bien aimé ce reportage de manière générale. Leurs mots, les mots de l'handicapée, etc.
Je souris et le bruit des voisins me ramène subitement à la réalité. J'ai envie de vomir, de partir, tout quitter.
Je veux vivre avec les gens simples, les gens vrais. J'en ai marre de tous ces cons qui m'exaspèrent. Je ne sais même pas s'ils se rendent compte. Je doute qu'ils aient déjà ouvert les yeux une fois dans leur vie. Mais laissons les. Ils sont bien comme ça. C'est juste chiant pour les autres.


J'ai souvent l'impression d'être au bord de l'explosion. Ou de l'implosion. Au bord du gouffre. Ou du bonheur. Au bord de tout, jamais dedans.



http://au.dela.des.frontieres.cowblog.fr/images/tumblrkwlzea9CLZ1qarty1o1500.jpg





Par sousentendu le Dimanche 14 novembre 2010 à 1:50
Avec gêne mais sans complexe, j'ai l'impression de me lire dans ces trois premiers articles.

On verra bien ce que tu écriras plus tard.
Par Away-I-go le Dimanche 14 novembre 2010 à 12:06
tu réécris... c'est une bonne chose .. j'espère.
 

Ajouter un commentaire

Note : Au.dela.des.frontieres n'accepte que les commentaires des personnes possédant un compte sur Cowblog : vous devez obligatoirement être identifié pour poster un commentaire.









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

Changer d'habillage

<< Présent | 1 | 2 | 3 | Passé >>

Créer un podcast